• 63 boulevard voltaire 75011 Paris - 01 88 33 55 56

Entretien de porte et serrure

Entretien de porte et serrure

Entretien de porte et serrure 1000 340 François

Est-ce que l’entretien de porte et de serrure est vraiment important ? Ou plutôt, cela a-t-il une réelle conséquence sur mon quotidien ? Il est assez simple de refiler la patate chaude à son voisin (le locataire suivant) ou plutôt de ne pas se responsabiliser sur ce sujet (les propriétaires). Trop de personnes se font avoir dû à une non-connaissance des éléments de fermeture qui les entoure. L’article 7d de la loi n°89-462 du 6 juillet 1989 vous impose l’entretien des éléments de fermetures (portes, serrures, fenêtres).

Directement tiré du site du Ministère de la Cohésion des territoires et des Relations avec les collectivités territoriales

Le bon fonctionnement des portes et fenêtres doit être assuré par le locataire. À ce titre, l’entretien de porte et de serrure ainsi que les petites parties mécaniques des portes et fenêtres doit être réalisé par lui et notamment :

  • le graissage des gonds et des charnières,
  • les menues réparations des boutons et poignées de portes, des gonds et des mécanismes de fermeture,
  • le remplacement des petites pièces des serrures (boulons, verrou),
  • le graissage des petites pièces des serrures et verrous,
  • le remplacement des clefs égarées ou abîmées.

Alors, oui, c’est important. Je pense que beaucoup de gens ne s’imposent pas cette rigueur, vous laissez souvent couler. Une raison surement valable revient souvent, cela coûte cher. À juste titre, un artisan (un vrai) n’est pas donné, mais il n’est pas forcément si cher que ça. Entretenir votre équipement (la maintenance) est bénéfique sur le long terme. Quand vous êtes locataire, c’est plus complexe, vous serez là pour un an ou deux et puis c’est pas chez vous, investir de l’argent dans un bien qui ne vous appartient pas c’est pas forcément prévu.  La loi, pour le coup, décrit relativement bien qui est responsable de quoi et coup de bol pour le locataire rien de ce qui ressort de ses obligations (maintenance préventive) n’est impossible à réaliser par lui-même.

Pour ce qui est de la maintenance curative (réparations, rabotage, réglages poussés) elle aussi peut être réalisée par le locataire ou propriétaire, mais des connaissances en menuiserie et serrurerie seront nécessaires. Aussi, il faudra être équipé en outils.

Restons simples et avant de faire la maintenance, faite un état des lieux.

Fonctionnement de votre porte

Celle-ci doit s’ouvrir et se fermer sans accrocher ou frotter. Quand elle se ferme, elle ne claque pas. Elle a un petit jeu lorsqu’elle n’est pas fermée à clé. Elle a bien des joints de calfeutrage sur tous les côtés (les trois côtés). L’air, s’il passe, c’est uniquement par le seuil de porte. Lorsque que la porte est fermée à clé alors celle-ci n’a absolument pas de jeu et les joints de calfeutrage doivent serrer la porte.

Fonctionnement de la serrure

De l’intérieur, abaisser la poignée ou tirer sur le tirage ne demande pas d’effort particulier. L’utilisation de la clé doit se faire avec douceur. L’ouverture des pênes dormants (premier tour et deuxième tour de clé) peut se faire avec un peu de résistance. En revanche, le demi-tour, pour ouvrir votre porte doit être souple. Pas besoin de tirer sur votre porte pour pouvoir faire le demi-tour de clé.

Si vous avez une serrure multi-point alors ceux-ci devront s’encastrer dans leurs gâches respectives sans trop frotter. Le frottement est tout de même nécessaire et évitera les jeux éventuels entre porte et bâti. Aussi il est important de vérifier à ce que tous les points de fermeture s’encastrent au minimum de 1cm (grand minimum!!!) et au mieux de 2cm dans leurs gâches respectives.

Joint de calfeutrage

Il doit être d’une bonne apparence sur toute la longueur et largeur de la porte. Il est bien évidement à remplacer tous les deux ans (~8€) afin de garantir les résistances thermique et phonique de la porte. Il vous évitera les ponts thermiques et empêchera le jeu de votre porte avec le bâti.

Nettoyage et graissage de la serrure

Pas besoin de passer trois plombes sur la serrure. Le plus important reste le graissage des mécanismes, mais surtout le nettoyage de l’entre de clé. Vous ne vous en rendez surement pas compte, mais beaucoup de choses rentrent de ce petit orifice. Votre clé est un nid à cochonnerie que vous videz dans votre entrée de clé. Alors le remède est une graisse liquide. Vraiment liquide. Surtout pas utiliser de graisse épaisse qui fixerait les copeaux et autre saletés en tout genre dans l’entrée de clé. Une marque (ceci n’est pas une PUB) WD-40. C’est une graisse magique, super liquide, 6€ le flacon, petit spray pour rentrer dans l’entrée de clé. Là il faut y aller, ça doit dégouliner comme il faut et dégager les poussières de l’intérieur.

Pour le mécanisme, je conseille de passer par le demi-tour. Si vous le poussez un peu vous pourrez passer le bout du spray dans la serrure et gazer l’intérieur du mécanisme. Pas besoin de charger sur cette manipulation. Pour les tringles, c’est un peu différent. Chaque serrure aura sa technique, mais le principe reste le même. Graisser avec de la WD 40 histoire que ça glisse.

Nettoyage de la porte

Les contours de votre porte devront être nettoyés régulièrement. La poussière n’est vraiment pas la bienvenue. La poussière qui s’accumule avec le temps va accélérer la détérioration des joints (surtout les modèles en mousse).

Nettoyage des gâches

C’est un point important. Si votre serrure multipoint a un point bas qui s’encastre dans le sol alors assurez-vous de nettoyer la gâche (trou dans sol). L’accumulation de poussière peut empêcher le point de s’y encastrer et bloquer votre serrure. Vous serez impressionné de la quantité d’interventions que j’ai pu faire pour des portes qui ne se ferment plus simplement à cause de la poussière.

Graissage des gonds

Graisser les gonds est assez simple en soi. Un peu de WD40 sur les fonds et l’affaire est réglé. Si vous voulez vous assurer d’un bon graissage alors vous pouvez aussi lever un peu la porte. Pas des masses, seulement quelques millimètres afin de vous assurer que la graisse touche l’intérieur du gond.

Mieux vaut prévenir que guérir

C’est le dernier point et c’est certainement le plus important. Quand vous êtes propriétaire de votre logement, il paraît logique de l’entretenir. Payer pour maintenir votre bien en état est une chose normale et c’est très probablement un calcul que vous avez fait à l’avance. En revanche quand vous êtes locataire vous avez surement peur de prévenir le propriétaire du logement pour l’informer que la serrure déconne. Je peux comprendre la crainte de devoir payer une serrure qui, au départ semblait bien fonctionner, mais qui après quelques années ne fonctionne plus. La liste en début d’article encadre clairement ce que vous devrez changer et / ou réparer. À aucun moment une serrure défectueuse n’est à votre charge. Si vous respectez la maintenance préventive et que vous appelez le propriétaire dès le premier pépin alors aucun risque.

Laisser une réponse

Notre site internet utilise des cookies uniquement pour la mesure d'audience et des appareils électroniques utilisés afin de vous garantir une expérience utilisateur optimale.
Mentions Légales