• 63 boulevard voltaire 75011 Paris - 01 88 33 55 56

La porte blindée, pérenne ou pas ?

La porte blindée, pérenne ou pas ? 1000 340 François

C’est une question légitime. Personnellement, je pense que non. Aujourd’hui, lorsque vous allez voir votre serrurier et que vous demandez une porte blindée (non pas un blindage) il vous propose 100% des fois une porte en acier (moi le premier). Ceci soulève une question, est-ce que la porte en acier est une solution viable et pérenne dans le temps quand il s’agit d’effectuer des SAV ou bien même des réparations et modifications.

Une mise en situation s’impose. L’idée de cet article fait suite à une intervention de mise en sécurité sur une porte blindée fabriquée 100% en acier.
Suite à une ouverture de porte des pompiers la porte ne se ferme plus. Ils ont défoncé la porte à la suite du déclenchement d’une alarme incendie. Le client me demande de mettre cette porte en sécurité afin de pouvoir fermer celle-ci et d’effectuer un devis en attendant le retour de son assureur. La mise en sécurité est dans ce cas souvent pris en charge par l’assurance. Pour le coup, elle devrait aussi couvrir les réparations. Dans cet article je ne parlerais pas des prises charges, mais de la logique derrière celle-ci.

Comment l’assurance calcule la prise en charge ?

Lorsque vous avez une porte en bois, que celle-ci est endommagée, l’assureur calculera le coût des réparations en fonction du temps passé (main d’œuvre) et du prix des matériaux. Jusque-là rien d’anormal à la seule différence que le bois est un matériau « réparable ». Pas l’acier. Je m’explique.

Le bois, ça se ponce, se bouche, se découpe et se visse. Faire une greffe sur une porte en bois n’est en soi rien d’exceptionnel. L’intégrité physique de la porte peut – si le travail est bien fait – n’aura pas à être remise en question. Sur une porte en bois les paumelles se changent, les moulures aussi. Vous pouvez utiliser du Syntho bois, reboucher, poncer et repeindre. C’est un matériau qui à de la vie. En revanche, le métal n’a pas tous ces avantages.

Concrètement, tout ce qui est réalisable sur la porte en bois peut aussi l’être sur une porte en acier. La différence vient des outils et la technique. Pour réellement réparer une porte en acier il faudrait greffer les éléments tordus. Pour greffer il faut alors souder. Personne ne soude. Aucun des serruriers que vous appellerez ne pourra effectuer une soudure sur place. La porte devra aller en atelier. À partir de là vous parlez de pose de porte temporaire et une quantité d’heure de main d’œuvre supérieur à la valeur de la porte. Un peu comme pour les voitures et le fameux RSV (réparation supérieure au véhicule) la porte aura le RSP (purement inventé).

Serrurier ou métallier

Alors, plusieurs questions se posent. La première me saute aux yeux. Le personnel est-il formé à la soudure ? Quand vous appelez un serrurier, vous appelez rarement un serrurier métallier. Vous appelez plus souvent un dépanneur sans formation. Il n’existe à ce jour pas de diplôme d’État de serrurier. Aucune école ne vous apprend à ouvrir des portes ou réparer des serrures. Purement dans le but de sécuriser des biens.

Le diplôme dont beaucoup parlent est le diplôme de serrurier métallier, lui apprend à créer des structures métalliques, des gardes corps, il soude, découpe, coupe, plie le métal. Il n’est pas un professionnel de la serrurerie à proprement parler. Il ne sait très certainement pas ouvrir une porte ou réparer une serrure. Par contre, il pourra sans problème souder votre porte (en atelier).

Alors où est-il ? Comment trouver un métallier qui saura s’occuper des travaux de soudure sur ma porte ? Il n’est pas introuvable, je suis entièrement capable de souder les parties acier de votre porte blindée, même de faire les reprises de peintures si besoin. Même s’il existe un débat entre serrurier et métallier et la complexité à trouver un artisan capable de souder là n’est pas le débat. C’est un faux problème.

Le coût de cet artisan pour effectuer quelconque réparation sur votre porte serait bien supérieur à la valeur de celle-ci. D’où la question sur la pérennité dans le temps.

Bonne ou mauvaise idée ?

Sachez ceci. Si vous achetez une porte blindée, ayez le contrat d’assurance qui va avec. Le problème n’est pas lors du cambriolage. Quand celui-ci à lieu, si le méchant est bien rentré alors pas de soucis au niveau de l’assurance. La prise en charge pour le remplacement sera effective et votre artisan remplacera la porte. En revanche, si le méchant ne rentre pas, c’est un problème. Dans la plupart des cas, la prise en charge pour « tentative d’effraction » est bien inférieur aux travaux nécessaires pour réparer votre porte. Vous êtes à ce moment-là coincé. Vous avez une porte en acier, pas vraiment réparable et pas assez d’argent de votre assurance pour la remplacer. D’où l’idée d’être super bien assuré.

Rappelez-vous que lorsque vous avez une porte blindée le taux de réussite du cambrioleur est faible (la porte est blindée), il ne tentera pas forcément sa chance sur votre porte, mais s’il tente sa chance alors attendez-vous à sortir le chéquier.

Laisser une réponse

Notre site internet utilise des cookies uniquement pour la mesure d'audience et des appareils électroniques utilisés afin de vous garantir une expérience utilisateur optimale.
Mentions Légales