• 63 boulevard voltaire 75011 Paris - 01 88 33 55 56

La porte vitrée

La porte vitrée 1000 340 François

Elle est connue pour frotter sur votre carrelage, elle est synonyme de pont thermique et détestée par la plupart des serruriers lorsque son pivot est en panne elle est même crainte par ses utilisateurs pour sa supposée fragilité. C’est bien la porte vitrée. On se demande souvent si elle est résistante ou bien même sécurisée. On peut même se demander pourquoi elle est là, elle, cette porte que tout le monde déteste, moi le premier.

Sa composition et son format

Elle est composée de verre, mais aussi de verre et de verre. La particularité du verre est qu’il est trempé. Chauffé à 600° puis refroidi rapidement le verre voit ses propriétés mécaniques améliorées. (Merci Wikipedia). Concrètement c’est un verre de sécurité environ 5 fois plus costaud que le verre « normal ».
Le format du verre trempé est très spécifique. Quand je parle de verre trempé ici, je parle bien sûr des portes que l’on trouve dans votre hall d’immeuble ou bien d’une boutique. Les formats sont les suivants :

  • 2100×800°
  • 2100×900
  • 2200×800
  • 2200×900

Toutes ces dimensions sont livrées sur porte de 10mm d’épaisseur.

La quincaillerie de la porte vitrée

La porte en verre trempé dispose de pentures (éléments qui tiennent la porte, normalement appelées paumelles sur une porte en bois ou métal). Les pentures sont placées au même endroit en haut et en bas quel que soit le format de votre porte. L’emplacement des pentures sont donc standardisées.

Les options

Bien sûr, comme toutes les portes, la porte en verre peut aussi avoir quelques options. Elles sont limitées car très standardisées. Il est important de noter que la fabrication des portes en verre peut être réalisée sur-mesure, les épaisseurs, formats, types de pentures et poignées peuvent donc être aussi sur mesure et ne rentrent donc pas tous dans cette liste. Ci-dessous les options courantes.

Verrou cavalier :
Une serrure à glisser sur la porte en verre (souvent en haut)

Ventouse électromagnétique : Aimant contrôlé par un système de contrôle d’accès (clavier codé, badges, platine) posée sur un cavalier de porte vitrée.

Bandeau serrure : Serrure électromécanique à contrôle électrique (uniquement dans les copros)

Bas de glace (serrure basse): Permet la fermeture de votre porte avec un point de fermeture

Orifices pour poignée : Ils peuvent être à l’horizontale ou à la verticale mais toujours avec un entraxe de 200mm

Le pivot

Le pivot est le ferme porte de votre porte vitrée. Pas obligatoire sur une porte en verre trempé cependant je ne pense jamais en avoir vu une sans pivot! Il existe différents format, taille et force avec plus ou moins d’option comme l’arrêt à 90° qui bloquera votre porte une fois à 90°… ou le coloris de la plaque de propreté.

Pourquoi je la déteste ?

La porte en verre trempé est la rencontre entre deux métiers. Le vitrier et le serrurier. Bon faut pas un BAC +74 pour comprendre la vitrerie… Je ne crache pas sur le métier, mais la vitrerie courante n’est pas super complexe. Nous, serrurier, assurons donc une partie (infime) du métier de vitrier lorsque nous travaillons sur des portes vitrées. Nous sommes obligés de toucher ce métier au moins du bout des doigts.
Lorsqu’un pivot tombe en panne (et c’est courant) il faut le remplacer. Pour le remplacer il faut forcément déposer la porte vitre, aucune autre solution s’offre à nous. Le problème c’est que c’est du verre et le verre ça casse! Alors OK, il ne faut pas être Einstein pour déposer une porte vitrée, 4 vis en haut, 2 vis en bas et le tour est joué, mais non en fait parce qu’il faut être deux, synchro et prier le seigneur qu’un des coins ne vient pas taper le sol sinon c’est BOOOOOM!
C’est ce risque, en plus, qui pose problème. Elle est comme imprévisible et incontrôlable. J’ai même l’impression que c’est une histoire de chance! (c’est grave non ?). En fait je n’ai jamais cassé de porte vitrée lors d’un remplacement de pivot ou tout autre réparation liée à une porte vitrée, mais j’ai déjà vu et entendu des BOOM! Je pense que comme beaucoup de serrurier et même vitrier je ne suis pas serein lorsque je travaille sur ces portes.
D’un point de vue commercial, vous ne le savez surement pas, mais le prix du remplacement prend en compte cette part de risque. Il est donc très complexe pour nous, artisans, de justifier nos prix très élevés pour le remplacement d’un pivot de sol par exemple. Le pivot sert simplement à refermer votre porte, comme un ferme porte. À la différence que celui-ci est dans le sol et qu’il coûte 4 voir 5 fois plus cher à remplacer.

Laisser une réponse