• 63 boulevard voltaire 75011 Paris - 01 88 33 55 56

Le sticker maudit

Le sticker maudit 1000 340 François

Quand il s’agit d’être hyper intrusif je ne pense pas mieux comme idée que de coller un autocollant avec écrit serrurier avec un ou deux numéros dessus. Sérieusement, je ne veux pas m’en prendre aux personnes qui se font avoir ou même juger, mais quand même c’est pousser que de s’imaginer un instant tomber dans le panneau. Après je me mets dans la position d’une personne enfermée et je me dis que l’on est capable de faire n’importe quoi lorsque cela nous tombe dessus.

Bref, parlons un peu de la technique. Les personnes derrières ce système bien rôdé parlent de bombarder une zone. Concrètement, ces personnes qui ne sont pas des serruriers ou bien même des artisans investissent quelques milliers d’euros dans la fabrication d’un sticker (image ci-dessus).
Ils font en suite appel à des distributeurs, personnes chargées de coller ces stickers sur un maximum de porte dans une zone choisie à l’avance. Ils laissent passer quelque temps, 1 semaine ou deux et envoient une personne malintentionnée coller quelques serrures avec de la Glue dans ce même quartier. Jamais deux portes l’une à côté de l’autre, jamais un immeuble à côté de l’autre. Il ne faudrait pas éveiller des soupçons !
Il est clair que l’idée n’est pas l’intervention de masse, mais si vous collez quelques milliers de stickers en une journée et que vous collez une dizaine de serrures. Avec un peu de chance vous risquez d’avoir quelques interventions ! Une fois l’intervention confirmez ils leur restent qu’a sur-facturer et inventer une histoire pour que vous sortiez le chéquier… Mieux encore, la CB comme ça pas moyen de revenir en arrière.

« Et la justice ? »

C’est bien la une question intéressante. Je pourrais bien sur vous coller quelques liens parlant du problème sur certain site important comme 60millions de consommateur, ou quelques articles de mairie voulant faire face au problème, mais concrètement qu’en est-il du résultat ?
Encore hier, ma boutique (une serrurerie) avait un sticker collé dessus. Ce que je ne comprends pas c’est l’inaction des services de police et de la justice. Je tiens quand même à préciser que ces personnes, même pour coller un sticker, rentrent dans les parties communes de l’immeuble qui restent pour elles une copropriété privée. En aucun cas, si vous n’y êtes pas invités, ou si vous n’y habitez pas, vous avez le droit d’entrer dans une copropriété quelconque.
Ce qui m’impressionne c’est la simplicité d’attraper ces soi-disant serruriers. Le numéro est sur le sticker.
 

« Le numéro est sur le sticker »

 
Pour finir je me pose quand même la question, comment ces gens peuvent-ils êtres si culottés ? Même si j’imagine que leur numéro est fourni par Lebara Mobile ou Lyca Mobile histoire de ne pas avoir d’abonnement et donc de ne pas être retrouvé. Il faut être sacrément sûr de son coup pour ne pas s’imaginer une seconde que quelqu’un pourrait, s’il le souhaite, leur jouer des tours… d’ailleurs, cela me donne une idée…

Laisser une réponse